Le tatami verbal… s’échauffer d’abord

Quelle est l’utilité de s’échauffer avant une activité physique ? De même que pour un effort physique, la pratique de la communication orale nécessite élasticité, souplesse et prévention des blessures. Le stretching verbal nous permet d’atteindre la condition optimale.

Voici un aperçu de la façon de se réchauffer pour des échanges réussis.

Comme l’étirement physique, l’étirement verbal nous permet de :

  • se sentir plus souple et confortable avec nos articulations
  • éviter de se faire mal quand on est poussé ou tiré dans certaines directions
  • se récupérer avec plus de grâce

Présentons préalablement le kamae (attitude « ouverte ») :

1. Ne cherchez pas à avoir raison.
2. Soyez curieux afin d’augmenter votre compréhension globale.
3. Gardez à l’esprit que la définition des mots est en constante évolution.

Prenons le mot « flexibilité » et voyons où cela pourrait nous mener dans un exercice d’étirement verbal. Observez vos réactions aux réponses données dans cet exemple :

A : (le meneur): « Que signifie le mot ‘flexible’ pour vous ? »
B : « Ben, ‘adaptable’ je suppose. Comme quelqu’un qui est facilement d’accord avec ce que font les autres, sans se plaindre. »
A : « OK, et pour vous qu’est-ce qui est positif dans le fait d’être flexible ? »
B : « Eh bien, je vois cela comme positif, je veux dire, il faut être flexible dans la vie ! »
A : « Pourquoi ? »
B : « Parce que les choses changent, et si vous ne vous adaptez pas aux changement, vous ne serez jamais …  enfin, vous ne survivrez pas. En particulier dans le monde des affaires ! »
A : « Quels aspects négatifs voyez vous dans le fait d’être flexible ? »
B : « Négatif ? Je ne sais pas, je suppose que si vous êtes trop flexible, les gens vont vous marcher sur les pieds. »
A : « OK. Quel serait le contraire de ‘flexible’ pour vous? »
B : « Rigide … c’est le premier mot qui me vient à l’esprit. »
A : « Autre chose ? »
B: « Englué dans ses manières, strict, ne jamais céder… »
A : « Et quel est le contraire de cela? »
B : « Toujours céder je suppose. »
A : « Pour vous, quel est le lien entre ‘céder’ et ‘être flexible’ ? »
B : « [***] Hummm, le lien entre les deux… lâcher prise ? »

Ressentez-vous l’étirement ? Au cours de cet échange, avez-vous pensé « c’est vrai », ou «  ce n’est pas vrai »  et à quel moment ? Si vous l’avez pensé, vous avez probablement perdu votre attitude ouverte (kamae) ! Ce n’est pas aussi facile qu’il y paraît, et même après avoir mené ce genre d’exercice des centaines de fois, de temps en temps, je dois encore m’arrêter d’anticiper une réponse ou d’afficher des mimiques qui peuvent influencer une réponse. Selon les dires d’O-Sensei – « Rejetez les pensées limitante et revenez à la véritable vacuité. Debout face au grand vide », ou si vous préférez : « L’attachement à un point de vue est le plus grand obstacle à la voie spirituelle » (Thich Nhat Hanh).

Nous sentons vraiment la variété et l’abondance dans les définitions des mots lorsque le même mot est étiré par des participants successifs. Vous avez certainement commencé à comprendre comment les techniques de stretching proposées peuvent être bénéfique à tous les participants. Ceux qui sont simplement à l’écoute ont la possibilité de travailler sur leur kamae et développer Irimi en se mettant réellement dans un autre point de vue. Ceux qui mènent l’étirement ont l’occasion de pratiquer la technique « scruter le sens » et de développer leur capacité à détecter une déstabilisation (indiquée par ‘[***]’ à la fin de l’exemple ci-dessus). Enfin, la personne interrogée peut se concentrer sur la stabilisation de leur Sourire Intérieur dans les échanges et de s’exprimer avec une plus grande éloquence.

Ces avantages sont les plus apparents lorsque, plus tard, dans le spar verbal, un mot déjà étiré est utilisé ; nous constatons un soupir de soulagement qui indique que les gens accueillent favorablement ce mot avec lequel ils sont maintenant familier. Surtout, lorsque nous avons beaucoup étiré un mot avec une connotation négative (critiques, insultes, etc.), vous pouvez vraiment sentir la facilité et la flexibilité verbale avec laquelle les étudiants répondent, évitant ainsi toutes blessures à soi-même et aux autres.

Cliquez ici pour quelques exemples de stretching « libre » sur les mots « Égoïste », « Hypocrite » et « Manipulateur »…

Télécharger ici votre livre gratuit en format pdf sur le Stretching Verbal (version anglaise).

LA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *